16 juin 2017

Le handicap passe au conseil des ministres

Sophie Cluzel, Secrétaire d’État chargée des personnes handicapées a présenté, mercredi 7 juin dernier, les orientations de sa politique devant le Conseil des ministres. Au programme, l'AAH, la scolarisation et les aidants, … Mais il n'a pas été question de la compensation.

Sa communication avait pour titre "Handicap : une priorité du quinquennat".

"L’action du gouvernement aura une boussole, a expliqué Madame Cluzel, partir des besoins individuels et de l’expertise des personnes en situation de handicap, ainsi que de leurs proches, pour bâtir des solutions collectives, et non l’inverse, en décloisonnant et simplifiant". 

Retrouvez l'intégralité de l'article sur www.faire-face.fr.

Source : www.faire-face.fr

05 juin 2017

Sclérose en plaques : faire face aussi à la difficulté de mener une vie professionnelle

Roche, en partenariat avec Union pour la lutte contre la sclérose en plaques (UNISEP) et l’Association des Paralysés de France (APF) se mobilise pour mettre en lumière les freins à l’insertion et au maintien dans l’emploi des personnes atteintes de Sclérose en plaques et de leurs aidants et souligner le bénéfice de leur intégration pour les entreprises et pour l’ensemble de la société. 

Maladie inflammatoire chronique et invalidante du système nerveux central, la Sclérose en plaques a pour caractéristique d’évoluer de manière imprévisible.

Avec un diagnostic posé en moyenne à 30 ans, la SEP pénalise ceux qui sont touchés par la maladie, parfois avant même leur entrée sur le marché du travail : 87 % des personnes atteintes considèrent que la maladie est un véritable frein pour trouver un travail.

Du côté des employeurs, la moitié estime que le frein le plus important à l’embauche d’une personne présentant ce type de maladie invalidante réside dans le caractère aléatoire de son évolution. De la même manière, plus de 3/4 des aidants affirment que le caractère aléatoire et imprévisible de la Sclérose en plaques a eu une incidence sur leur vie professionnelle. Elle est ainsi également vécue de la part des aidants …

Vous pouvez retrouver :

- l'intégralité du communiqué
- des chiffres-clés

Source : Direction de la communication et du développement des ressources - APF

 

02 juin 2017

Nomination de Sophie Cluzel : la feuille de route de l’APF pour les 100 premiers jours

Emmanuel Macron, en tant que candidat à l’élection présidentielle, s’est régulièrement engagé sur les questions relatives au handicap pendant la campagne.

Le Président de la République vient de nommer Sophie Cluzel, une femme engagée, au poste de Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées auprès du Premier ministre. Ce rattachement au Premier ministre, et non plus au Ministère de la Santé correspond à l’engagement du candidat et répond à une demande de l’APF pour une approche transversale du handicap. 

L’association propose une "feuille de route" dès le début de ce quinquennat : prise en compte des situations de handicap dans les réformes à venir dès cet été sur l’emploi, l’éducation et la santé ; mais aussi augmentation de l’AAH et réflexion sur le revenu d’existence ; élargissement du périmètre de la prestation de compensation du handicap et présentation d’une stratégie pour une accessibilité universelle. 

Pour l’APF, c’est dès maintenant que des mesures d’urgence sont attendues … 

Pour mener à bien tous ces dossiers, l’APF souhaite la tenue d’Etats généraux du handicap, pour dresser un état des lieux et proposer des mesures co-construites. Elle demande enfin la réunion d’une Conférence nationale du handicap d’ici la fin de l’année, pour mesurer l’état d’avancement des dossiers et les progrès réalisés. Ce rendez-vous, sous la forme d’une Conférence nationale du handicap ou d’un Comité interministériel du handicap, doit être annuel. Douze millions de citoyens sont concernés par le handicap en France ; ils ont été les grands oubliés de cette campagne présidentielle, ils ne doivent pas être les oubliés de ce quinquennat !

Retrouvez l'intégralité du communiqué en cliquant ICI.

Source : Direction de la communication et du développement des ressources - APF

17 mai 2017

Un registre d'accessibilité obligatoire

Le décret du 28 mars 2017 * définit les modalités selon lesquelles les établissements recevant du public (ERP), neufs et situés dans un cadre bâti existant, sont tenus de mettre à disposition du public un registre public d'accessibilité.

Ce dernier doit mentionner les dispositions prises pour permettre à tous, notamment aux personnes en situation de handicap, quelque soit le handicap, de bénéficier des prestations en vue desquelles l'établissement a été conçu.

Tous les ERP de catégorie 1 à 5, sont concernés par cette disposition ainsi que les arrêts de transports collectifs. Pour ces derniers, seuls les points d’arrêt prioritaires sont tenus de respecter les normes d’accessibilité.

C'est l'arrêté du 19 avril 2017 ** qui précise le contenu et les modalités de diffusion et de mise à jour.

Le registre public d’accessibilité doit pouvoir être consultable sur place, format papier ou numérique, mais il peut être également mis en ligne. C’est d’ailleurs obligatoire pour les points d’arrêt des transports en commun.

Ce registre d’accessibilité était l’une des demandes de l’APF lors des discussions avec le gouvernement en 2014 et 2015 … Il était donc fortement attendu !

Aujourd’hui, il nous revient de suivre la mise en application de ce décret dans nos départements.

* Décret du 23 mars 2017 : cliquez ICI.
** Arrêté du 19 avril 2017 : cliquez ICI.

Source : http://accessibilite-universelle.apf.asso.fr/

15 mai 2017

Accessibilité : Stationnement en copropriété

 

stationnement,réservé,copropriétés

Le Journal Officiel publie un décret* relatif aux places de stationnement adaptées dans les parties communes des copropriétés.

Les copropriétés doivent disposer d'au moins une place de stationnement adapté qui doit prioritairement être louée à une personne en situation de handicap habitant la copropriété, qu'elle soit copropriétaire ou locataire, ou son conjoint, concubin ou partenaire lié par un pacte civil de solidarité et ses ascendants ou descendants ou personnes à charge qui vivent avec elle au moins huit mois dans l'année [...] et titulaire de la carte de stationnement pour personnes handicapées.

Le texte définit la (longue) procédure d'attribution d'une telle place par le syndic et l'assemblée des copropriétaires. En revanche, si la place adaptée est louée à une personne valide, le syndic doit reprendre le bien loué, le bail étant résilié, dès réception d'une demande adressée par un habitant en situation de handicap. Cette nouvelle réglementation est rétroactive, elle s'applique aux copropriétés dont le permis de construire a été déposé après le 31 décembre 2014.

* Décret n° 2017-688 du 28 avril 2017 relatif aux places de stationnement adaptées dans les parties communes des copropriétés.

Source : http://www.yanous.com