18 juillet 2008

Histoire d'un déplacement mouvementé

Madame TIBERGHIEN et moi même étions conviés à Metz pour l'Assemblée Générale, les 27 et 28 juin 2008. Nous voilà donc partis en direction de la gare de l'Est pour prendre le TGV. Mais la circulation parisienne étant ce qu'elle est...bouchons...j'en passe et des meilleures!
Est arrivé ce qui devait arriver... Du TGV nous n'avons vu que le quai vide...le train ne pouvait pas nous attendre. Nous nous sommes rendus au bureau SNCF "accès+", afin de trouver une solution.
Dans un premier temps, on nous a proposé la possibilité de prendre un train...8 heures plus tard!
Imaginez deux fauteuils faisant le pied de grue 8 heures sur le quai de la gare avec les difficultés de logistique pour personnes handicapées.
Après discussion et écoute attentive du personnel spécialisé de la SNCF, il nous a été proposé, sous réserve de l'acceptation du chef de convoi (puisque ce train était complet) de pouvoir monter dans une voiture adaptée partant deux heures plus tard.
Autorsation accordée, enfin... nous partons pour Metz.

Nous tenons à remercier particulièrement la SNCF pour sa réactivité et pour la gestion de ce retard bien involontaire.
Petite anecdote qui souligne les progrès d'écoute et de transport des personnes en situation de handicap, même si nous sommes conscients qu'il reste encore beaucoup à faire.
Berbard LACOMBE, Représentant du Conseil Départemental.

Les commentaires sont fermés.