02 avril 2014

La France accessible, ce n'est pas pour tout de suite !

 

Madame Poisson reste dans son bocal.jpg

 

Madame Poisson, atteinte de sclérose en plaques, est écœurée car l’annonce d’hier n’était qu’une plaisanterie, elle n’est pas sortie de chez elle car l’accessibilité de la France ce n’est pas pour demain ! Elle est rentrée dans son bocal, dont elle n’est pas prête de sortir.

En effet, les textes de lois ont sans cesse reculé la possibilité d’une citoyenneté pleine et entière pour les personnes en situation de handicap. Des lobbies importants, des architectes prétendant qu’un logement accessible porte atteinte à leur créativité (quel manque d’imagination et de compétence !?), des collectivités locales, ont mis des Bâtons dans les Roues !!!!!!!!

Pire encore, alors que l’APF attend du gouvernement une impulsion politique forte, auprès des villes, pour favoriser une mise en accessibilité rapide et efficace, il met en place une régression formidable en allongeant le délai de mise en accessibilité de 3 à 9 ans !

La France est loin d’être accessible, à ce jour le baromètre APF 2013 donne les résultats suivants :

-      - 56,74% des écoles sont accessibles

-      - 42,59% des lignes de bus sont accessibles

Il en est de même pour les PAVE (Plan de mise en Accessibilité de la Voirie et des Espaces publics), car près d’un cinquième des municipalités ont déjà plus de 4 ans de retard dans la finalisation de ce plan par rapport à l’obligation réglementaire (23 décembre 2009).

Ceci impacte notamment sur les échéanciers de mise en accessibilité des transports publics pour les aménagements d’arrêt de bus.

Pour le logement, le défaut d’implication est également récurrent pour plus de 28 % des municipalités interrogées 8 ans après la publication de la loi.

Si le taux d’organisation d’un système de recensement des logements accessibles, a augmenté de 64% à presque 72% ; les 28 % de collectivités qui demeurent apathiques sur le sujet ne sont guère excusables.

 

DIAGNOSTIC D’USAGE DE L’ACCESSIBILITE DES LIEUX DE SANTE


 Sur 40 villes du Val d’Oise représentant 80% de la population du département :

- Cabinets médicaux accessibles : 27,5% (Evaluation de 2003 : 22 %)

A ce rythme là, il faudrait plus d’un siècle pour que les cabinets  médicaux soient accessibles !!!

- Cabinets dentaires accessibles : 29,5%

- Pharmacies accessibles               : 51,1 %

Enquête Délégation APF du Val d’Oise (Février 2012)            

 

Au moment où le gouvernement organise une formidable régression de la légalisation en matière d’accessibilité qui aura pour effet de repousser dans les faits l’accessibilité de 10 ans, Madame Poisson dont la maladie progresse se dit qu’elle ne verra jamais une France accessible ! Elle restera dans son bocal.

Et les plus jeunes en sont réduits à rêver des solutions impossibles…

Handy Coptère.jpg

 

En attendant que les politiques comprennent que l’accessibilité universelle est une question de justice sociale, qu’ils sont responsables par leur apathie d’une discrimination intolérable, l’APF continuera de dire que l’accessibilité, c’est bon pour tous et que c’est possible !

 Alors, n’écoutez pas les lobbies !

 

Engagez-vous pour l’accessibilité avec l’APF en signant la pétition sur le site dédié : www.necoutezpasleslobbies.org ou www.change.org/accessibilite.

 

Retrouvez-nous sur notre page Facebook :  Délégation APF du Val d'Oise.

Les commentaires sont fermés.