05 juin 2017

Sclérose en plaques : faire face aussi à la difficulté de mener une vie professionnelle

Roche, en partenariat avec Union pour la lutte contre la sclérose en plaques (UNISEP) et l’Association des Paralysés de France (APF) se mobilise pour mettre en lumière les freins à l’insertion et au maintien dans l’emploi des personnes atteintes de Sclérose en plaques et de leurs aidants et souligner le bénéfice de leur intégration pour les entreprises et pour l’ensemble de la société. 

Maladie inflammatoire chronique et invalidante du système nerveux central, la Sclérose en plaques a pour caractéristique d’évoluer de manière imprévisible.

Avec un diagnostic posé en moyenne à 30 ans, la SEP pénalise ceux qui sont touchés par la maladie, parfois avant même leur entrée sur le marché du travail : 87 % des personnes atteintes considèrent que la maladie est un véritable frein pour trouver un travail.

Du côté des employeurs, la moitié estime que le frein le plus important à l’embauche d’une personne présentant ce type de maladie invalidante réside dans le caractère aléatoire de son évolution. De la même manière, plus de 3/4 des aidants affirment que le caractère aléatoire et imprévisible de la Sclérose en plaques a eu une incidence sur leur vie professionnelle. Elle est ainsi également vécue de la part des aidants …

Vous pouvez retrouver :

- l'intégralité du communiqué
- des chiffres-clés

Source : Direction de la communication et du développement des ressources - APF

 

Les commentaires sont fermés.