02 février 2015

APPEL A LA MOBILISATION LE 11 FEVRIER

Rassemblement devant l'Assemblée Nationale  

le 11 février à 13 h - place Edouard Herriot 

(sous réserve d'autorisation)

A l’occasion des 10 ans de la loi du Handicap, l'APF et le Collectif pour une France Accessible lancent un appel à la mobilisation :

"Nous, personnes en situation de handicap, personnes âgées, personnes retraitées, usagers des transports publics, piétons, parents avec poussettes, familles nombreuses, cyclistes, regroupés au sein du Collectif pour une France accessible, dénonçons l’Ordonnance du 26 septembre 2014 en matière d'accessibilité qui annihile les ambitions initiales de la loi du 11 février 2005 ; et ce dans un contexte où nous en sommes à deux lois inappliquées en l’espace de 40 ans (lois des 30 juin 1975 et 11 février 2005) ! 

Nous dénonçons l’Ordonnance aujourd'hui avec d’autant plus de vigueur que, contrairement à ce qu'affirme le Gouvernement, le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées a désapprouvé ce texte en formulant un avis défavorable et que les textes d’application qui viennent de paraître parachèvent de manière fondamentale la remise en cause du droit aux transports publics, tandis que la grande majorité des établissements recevant du public (écoles, cinémas, commerces, cabinets médicaux, stades, etc. ) existants en France se trouvent complètement exonérés de la moindre obligation d’étudier les conditions d’une mise en accessibilité.

Ces textes sonnent comme une spectaculaire atteinte à la dignité et à la citoyenneté des personnes qui seront confrontées, au quotidien, plus durement encore à une multitude de situations de handicap.

A l'occasion du 10e anniversaire du vote de la loi dite « Pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées »,

Le Collectif pour une France accessible qui regroupe aujourd'hui près d'une quarantaine d'associations et organisations au-delà des seules personnes dites handicapées, appelle à venir manifester.

Ce rassemblement a pour but de demander aux différents groupes parlementaires un engagement à ne pas ratifier en l'état cette Ordonnance et à présenter au Gouvernement l'ensemble de nos propositions indispensables pour assurer la mise en accessibilité du cadre bâti, de la voirie, et des transports.

Personnes dites handicapées, nous sommes continuellement confrontées à l'inaccessibilité des logements, des commerces, de la voirie et des transports. Mais les personnes dites valides sont souvent aussi en butte à des difficultés d'accessibilité de tous ordres. Il en va donc du mieux vivre ensemble."

La délégation du Val d'Oise participe à cette journée de mobilisation à Paris.

Si vous souhaitez manifester à nos côtés, veuillez contacter Alexandra au 01 30 10 60 66 ou par mail à reseaudepartemental_apf95@yahoo.fr 

05 janvier 2015

SONDAGE SUR LA LOI HANDICAP DE 2005

IFOP.jpg

10 ans après la loi "handicap", quel bilan ?

A l’occasion des 10 ans de la loi sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, le Comité d’entente a mandaté l’IFOP pour l’accompagner dans la réalisation d’un sondage « point d’étape » sur l’évolution de l’opinion publique concernant le handicap et la place des personnes en situation de handicap dans la société.

Pour cette enquête sont interrogés les personnes en situation de handicap, le grand public et des élus locaux, afin d’établir des « regards croisés ».

Participez à ce sondage avant le 18 janvier :

www.sondage-loihandicap.fr 

Les réponses au questionnaire sont confidentielles. Le serveur dédié à l’enquête répond à des normes de sécurité strictes, assurées par l’IFOP. L’IFOP garantit l'anonymat des réponses et l'impartialité dans l'analyse des résultats. Dans le cas où il y aurait des difficultés pour accéder à la consultation ou y répondre, veuillez contacter directement l’IFOP à l’adresse « contact » qui figure en bas de chaque écran en indiquant la nature du problème et en renseignant une adresse mail.

Les résultats seront médiatisés le 11 février 2015.

12 décembre 2014

BILAN DE LA CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP

conférence handicap.jpg

Une conférence qui ne répond pas aux attentes urgentes des personnes en situation de handicap !

Suite à la Conférence nationale du handicap (CNH) qui s’est tenue hier matin en présence du Président de la République, l’Association des paralysés de France (APF) tient à exprimer sa déception et déplore les maigres annonces qui ne répondent pas aux fortes attentes des personnes en situation de handicap. Malgré de bonnes intentions et de rares mesures positives, les demandes des personnes en situation de handicap et de leur famille n’ont pas été entendues ! L’APF regrette tout particulièrement l’absence d’annonces majeures sur le sujet crucial de la compensation du handicap et des ressources des personnes.

L’APF constate que la profonde colère des personnes en situation de handicap concernant l’accessibilité n’a pas été prise en compte. L’association retient de cette conférence, le grand décalage entre le discours du Président de la République et les attentes fortes et légitimes des personnes en situation de handicap.

Le « choc de simplification » évoqué lors de cette Conférence et cher au Président de la République ressemble plutôt à un « choc de simplification des droits » pour les personnes en situation de handicap ! En effet, les maigres annonces du Président de la République sonnent comme des inquiétudes ou des reculs pour l’APF.

L’annonce d’une prestation de compensation du handicap mutualisée n’est pas une demande prioritaire pour les personnes en situation de handicap qui vivent aujourd’hui des situations dramatiques quant à la mise en oeuvre des compensations de leur handicap.

Les personnes en situation de handicap attendent, avant tout, un périmètre de prestation qui couvre tous leurs besoins et la prise en charge intégrale des surcoûts liés à leurs situations de handicap. Il faut savoir qu’aujourd’hui en France des personnes en situation de handicap décèdent avant d’avoir vus leur droit à compensation mis en oeuvre.

L’APF constate des perspectives encourageantes telles que la mission lancée pour déployer la mise en oeuvre du rapport Piveteau ainsi que la réforme de la tarification des établissements et services médico-sociaux. Cependant, l’APF regrette la faiblesse des annonces par rapport à l'enjeu du renforcement de l'accès effectif à des soins de qualité et interroge les moyens qui seront dégagés pour la recomposition de l'accompagnement médico-social.

Même constat pour l’emploi des personnes en situation de handicap, les quelques annonces faites par le Président de la République ne sont pas à la hauteur et ne permettent de répondre ni au défi du chômage des personnes en situation de handicap qui a doublé ces 7 dernières années, ni à l’enjeu du maintien dans l’emploi.

Concernant l’accessibilité, le Président de la République confirme le bond en arrière de 40 années qu’effectue l’Ordonnance, et ce sans aucunement répondre à la fureur des personnes. L’APF dénonce l’utilisation du terme « d’impatience » des personnes en situation de handicap. Lorsque des personnes attendent depuis plusieurs décennies pour pouvoir se déplacer librement, il ne s’agit pas d’impatience, mais d’une volonté de voir ce droit fondamental respecté.

Ainsi, l’APF regrette, malgré un discours présidentiel bienveillant, un manque de vision, de moyens et d’ambition pour la politique du handicap. Elle constate tout particulièrement le fort décalage entre les annonces du Président de la République et les préoccupations et attentes des personnes en situation de handicap et de leur famille.

Contact presse :

Evelyne Weymann : 01 40 78 56 59 – 06 89 74 97 37

10 décembre 2014

ACCESSIBILITE : INTERPELLEZ VOTRE DEPUTE.E

1420291612.jpg

Interpellez votre député.e

pour exiger une France accessible à tous !

 

L’Association des Paralysés de France invite les citoyens à interpeller leurs député(e)s pour empêcher le recul du gouvernement sur l’accessibilité et garantir le respect de la liberté fondamentale d’aller et venir. L’accès au cadre bâti et aux transports est un enjeu essentiel pour notre société, demandez à vos député(e)s de refuser de ratifier l’Ordonnance sur l’accessibilité du 26 septembre 2014 qui doit être présentée au parlement dans les prochaines semaines.

Interpellez votre député.e sur le site

 http://accedercestexister.fr/

Il suffit de renseigner son code postal et de choisir la circonscription sur une carte. Le député correspondant apparaît alors et un email type peut lui être transmis directement. Un tweet peut également lui être adressé.

25 novembre 2014

BILAN DE LA MANIFESTATION D'HIER A PONTOISE

Hier, notre délégation d'une vingtaine de personnes, menée par notre représentant Jacky Decobert, a pu apprécier l'accessibilité de trop rares commerces et surtout dénoncer l'inaccessibilité de trop nombreux établissements !

Notre action a permis de revendiquer une accessibilité pleine et entière de la gare de Pontoise et de ses commerces de proximité aux personnes en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés.

Nous avons pu échanger avec les commerçants, les forces de l'ordre ainsi que des passants dans la rue. Tous, nous ont réservé un bon accueil.

Cette journée sera relayée dès mercredi dans la Gazette du Val d'Oise et l'Echo Régional.

Nous mettrons également en ligne un album photos et une vidéo réalisée par Walter Salens.

Enfin, nous remercions chaleureusement Jean-Pierre Lecomte, représentant de l'UNAFAM 95, nos adhérents et nos bénévoles pour leur participation.

C'est en nous rassemblant et en sensibilisant l'opinion publique, que l'on fera bouger les lignes !!!

 IMG_0237.JPG