06 octobre 2008

Aux professionnels intervenants auprès de patients SLA

Le site de l'ARS a été profondément remanié.

Nouvelle formule lancée à l'occasion de la journée Mondiale de la SLA, le 21 juin dernier : son adresse demeure inchangée : www.ars.asso.fr

Si vous l'avez déjà parcouru, peut-être avez-vous remarqué qu'il dispose maintenant d'un espace spécialement réservé aux professionnels, seulement accessible par des codes confidentiels.

vous y trouverez :

d'une part toutes les fiches pratiques éditées par l'ARS et destinées aux professionnels,
mais aussi les 17 fiches destinées aux "aidants" des personnes touchées par la SLA, fiches réalisées par l'équipe du Réseau SLA Ile-de-France avec le soutien de sanofi-aventis france : elle sont à votre disposition et directement téléchargeables.

Enfin, vous retrouverez tous les éléments précédement contenus dans le blog qui avait été lancé au printemps dernier et consacré aux matériels (http://materielars.centerblog.net) avec le descriptif des différents matériels en prêt à l'association,
la liste actualiséé des matériels disponibles ou non, des fiches présentant des matériels susceptibles d'être proposés aux patient SLA.

29 septembre 2008

Commission Veille aux droits et aux ressources - ni pauvres ni soumis

COMMISSION VEILLE AUX DROITS ET AUX RESSOURCES
« NI PAUVRES, NI SOUMIS » DU 26/09/08

Etaient présents : Etait excusée :
Elizabeth MAURU (APF) Monique TIBERGHIEN (APF)
Patrick BOUARD (NAFSEP)
Jocelyne DESSAJAN (APF)
Denise FELDMAR (UNAFAM)
Valérie FERRERO (APF)
Marie-Antoinette BACHENE-VICAIRE (AFM)
Sébastien BACHENE (AFM)
Anne-Marie RIVALLAND-GROS (FMH)
FRIOB Monique (APF)

Il faut mettre une stratégie en place pour que nos revendications aient un impact auprès du gouvernement.
Le gouvernement a promis une augmentation de 25 % sur cinq ans ce qui fera passé l’AAH entre 800 et 850 euros.
Il faudrait mener une action départementale avec le comité d’entente du Val d’Oise.
Plusieurs idées ressortent comme par exemple faire une distribution de tract ni pauvres, ni soumis dans les forums des associations.
Il faut toucher le grand public. Il faudrait avant que la loi de finances 2009 soit votée, écrire à tous nos députés et sénateurs du Val d’Oise une lettre de rappel et la co-signés par le comité d’entente.
Il faut se mettre tous d’accord sur un projet de lettre.
Nous pourrions également passer un message dans le blog et préparer un communiqué de presse pour les médias locaux, et Madame Jocelyne Dessajan pourrait intervenir à Radio-Enghien à ce sujet.
Dans la lettre destinée aux députés et sénateurs du Val d’oise, il faudra trouver un argumentaire pour expliquer les dépenses liées au handicap.
Monsieur Gaël HOUEE et Madame Denise FELDMAR vont préparer ensemble la lettre pour les députés et les sénateurs et le communiqué de presse et le proposer aux autres associations.
Il faudrait envoyer la lettre à la MDPH, à la DDASS et au conseil général.
Il faudrait penser à une action coup de poing sur le département, nous pourrions en faire une tous les 29 du mois.
Et Profitez du Téléthon, pour faire parler de ni pauvres, ni soumis.
Nous pourrions préparer un questionnaire simple pour les adhérents sur leur ressources et publié la synthèse.
Au niveau national est prévue une grande action qui sera placée sous le signe de la solidarité dont le but serait de réunir 10 000 photos de personnes soutenant la cause de « Ni pauvres, Ni soumis » afin de constituer un mur de solidarité. L’organisation de cette action reste encore à définir. Cette action est prévue pour le 1er anniversaire du mouvement le 29/03/09

Prochaine réunion : le vendredi 24 octobre 2008

26 septembre 2008

Agefiph : l’Etat pris en flagrant délit de contradiction


Alors que le président de la République et le gouvernement ne cessent de répéter vouloir privilégier l’emploi et la formation des personnes en situation de handicap, ils décident dans le même temps de ponctionner 50 millions d'euros sur le budget de l’Agefiph ! Une contradiction synonyme de désengagement de l’Etat.

Dans les faits, l’Etat ne supprime pas sa part de financement mais réduit son financement de 50 millions d’euros en matière de rémunération des stagiaires en centre de réadaptation professionnelle, soit l’équivalent de la formation de 28 000 personnes.

Or, la formation et la qualification des travailleurs handicapés sont des facteurs essentiels d’accès à l’emploi.

Aujourd’hui, 206 000 personnes en situation de handicap recherchent un emploi. 80 % des personnes en situation de handicap ont un niveau de qualification égal ou inférieur au niveau V (CAP / BEP). Et 49 % des demandeurs d’emploi en situation de handicap sont au chômage de longue durée (supérieur à un an), soit presque le double du chiffre observé pour la totalité des demandeurs d’emploi (26 %).

Le 10 juin 2008, le président de la République a annoncé le lancement d’un pacte national pour la formation et l’emploi des personnes en situation de handicap, pacte présenté comme l’axe fort de sa politique « handicap ».
Aujourd’hui, le gouvernement, plutôt que d’impulser avec des moyens supplémentaires l’emploi et la formation, se désengage de plus en plus.
Pour l’ APF, c’est un signe « symbolique » fort adressé à tous les acteurs de l’emploi des personnes en situation de handicap qui va démobiliser l’ensemble des partenaires sociaux, des acteurs du service public pour l’emploi et associatifs pour permettre à toutes les personnes en situation de handicap d’accéder – lorsqu’elles le peuvent - à l’emploi.

L’APF ne peut accepter un tel désengagement et demande au gouvernement de concrétiser par des moyens budgétaires l’engagement qu’a pris le président de la République pour impulser la formation et l’emploi des personnes en situation de handicap.

PARTENARIAT EMPLOI

Nous avons rencontré lors de la commission scolarité/formation/emploi Madame Malika KEHILA, Référente handicap et conseillère à la mission locale de Val d’Oise Est, Madame Virginie PAUL, responsable du point Santé jeune de la mission locale de Cergy-Pontoise et Madame Marie-Hélène GENESTOUX, Psychologue et référente handicap de la mission locale de la vallée de Montmorency.
Les misions locales s’adressent aux jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire et universitaire
Elles accueillent, conseillent, informent, orientent et accompagnent les jeunes de 16 à 25 ans dans leur recherche de formation ou d’emploi et les aident à résoudre bon nombre de difficultés dans leur vie quotidienne.

Si vous êtes concernés et intéressés n’hésitez pas à contacter ces personnes :
Madame Malika KEHILA à la mission locale de val d’Oise Est au 01 34 19 25 00
Madame Virginie PAUL à la mission locale de Cergy-Pontoise au 01 34 41 70 71
Madame GENESTOUX à la mission locale de la vallée de Montmorency au 01 30 10 10 50

18 septembre 2008

Salon de l'emploi et de la formation de la CAAB le 2 et 3 octobre 2008

le Salon de l'emploi et de la formation de la caab aura lieu le 2 et 3 octobre 2008 à la Salle Jean Vilar
9, boulevard Héloïse à Argenteuil de 10h à 18h.


Programme : Echanges sur "les compétences des séniors" le 2 octobre de 14h30 à 16h30

Handicafé
le 3 octobre de 9h30 à 12h30

Echanges sur "les femmes et des métiers d'hommes"
le 3 octobre de 14h30 à 16h30

entrée libre :
Renseignements : 01 39 96 26 20
www.mde-ab.fr