21 décembre 2015

FERMETURE DE LA DELEGATION DU 24 DECEMBRE au 3 JANVIER

ob_211a5f_joyeuses-fetes09.gif

Tous les acteurs de la délégation

vous souhaitent de Joyeuses Fêtes !

 

Nous serons heureux de vous retrouver dès le lundi 4 janvier.

03 décembre 2015

AD'AP : 40% DES PROPRIETAIRES D'ERP SONT EN RETARD

 Logo Collectif pour une France accessible.jpg

Le collectif pour une France Accessible déplore dans son communiqué ici, la faillite prévisible du dispositif gouvernemental des Agendas d'Accessibilité Programmée.

 

Extraits :

"En juillet 2015, le Parlement a adopté l’Ordonnance de la honte qui marque un tournant tragique dans l’histoire de l’accessibilité en France. Non content de déconstruire les objectifs initiaux de la loi 2005, cette Ordonnance instaure les agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP). Ces Ad’AP engagent les propriétaires à échelonner la mise en accessibilité de leur ERP et octroient deux nouveaux motifs de dérogations.

Les propriétaires avaient jusqu’au 27 septembre 2015 pour déposer leur Ad’AP auprès de la préfecture.

Indigné par une telle régression des droits, en dépit de sa forte mobilisation (manifestations, pétition, etc…), le Collectif pour une France accessible déplore aujourd’hui la faillite, certes prévisible (!), du dispositif gouvernemental ! En effet, deux mois après, ce sont plus de 400 000 établissements sur environ 1 million qui n’ont pas déposés leur Ad’AP, soit près de 40% des propriétaires d’ERP qui sont dans l’illégalité !

Face à cette faillite, le Collectif pour une France accessible demande une réelle mobilisation des pouvoirs publics pour une France accessible à tous !  

Plus que jamais, le Collectif s’engage à interpeller les futurs candidats aux élections présidentielles afin qu’ils adoptent une forme qui concrétise réellement l’accessibilité universelle sous toutes ses formes (cadre bâti, voirie, numérique, nouvelles technologies de l’information et de la communication, formation du personnel en contact avec le public).

Le Collectif pour une France Accessible entend se mobiliser afin de construire une France accessible à tous."

30 juin 2015

RASSEMBLEMENT LUNDI POUR UNE FRANCE ACCESSIBLE

Le Collectif pour une France accessible

en appelle aux députés !

Le Collectif pour une France accessible se réunit, lundi 6 juillet de 14h à 17h, Place Edouard Herriot, à côté de l’Assemblée nationale pour interpeller les députés et montrer leur colère face aux reculs inadmissibles en matière d’accessibilité.


A 14h, le Collectif pour une France accessible remettra à l’Assemblée nationale les signatures des plus de 232 000 signataires de la pétition sur
www.change.org/accessibilite

Le collectif a également demandé des rendez-vous aux six Présidents des groupes parlementaires de l’Assemblée nationale pour leur exposer les motifs de leur colère face à cette Ordonnance inacceptable.

Même si la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale a abrogé mardi 24 juin un amendement du Sénat rendant le logement social difficilement adaptable et a amélioré à la marge le texte initial (notamment sur le tarif des transports à la demande) cette Ordonnance, en l'état, reste inacceptable !

Ce texte déconstruit littéralement bon nombre des objectifs initiaux de la loi de 2005, puisqu’elle exonère la majorité des établissements recevant du public et des transports publics ordinaires d’une mise en accessibilité. En introduisant trois nouveaux motifs de dérogations, sans justifications technique ou économique, ce texte est un retour en arrière de plus de 40 ans !

Le Collectif tient à rappeler aux députés que les millions de personnes gênées quotidiennement dans leurs déplacements (personnes en situation de handicap, personnes âgées, parents avec poussettes, cyclistes, usagers des transports en commun, etc.) comptent sur eux pour permettre à la France de se rendre accessible. Ainsi, le collectif demande aux députés de ne pas ratifier l’Ordonnance en l’état, mais de proposer des amendements permettant l’accessibilité.

02 juin 2015

RETOUR SUR LA JOURNEE NATIONALE D'ACTIONS DU 27 MAI

 Logo Collectif pour une France accessible.jpg

Le Collectif pour une France accessible a organisé une Journée nationale d’actions mercredi 27 mai pour interpeller le Président de la République, le Gouvernement et les Sénateurs sur les reculs inadmissibles en matière d’accessibilité.

Une vingtaine de villes se sont mobilisées partout en France, souvent via des actions « coups de poing ». Ainsi, le premier « die-in » de personnes en situation de handicap moteur a eu lieu à Paris, permettant au Collectif d’être reçu par une conseillère du Président de la République.

En parallèle, une délégation du Collectif pour une France accessible a été reçue par un conseiller de la Présidence du Sénat dans le but d’alerter les Sénateurs sur la nécessite d’amender l’Ordonnance relative à l’accessibilité, examinée demain, mardi 2 juin, par le Sénat. En revanche, le Collectif pour une France accessible ne peut que déplorer de ne pas avoir été reçu par les Présidents des différents groupes parlementaires du Sénat !

Le Collectif tient à rappeler, une fois encore, au Gouvernement et aux Sénateurs son exigence de voir intégrées dans cette Ordonnance les modifications majeures maintes fois demandées afin de permettre la mise en accessibilité des établissements recevant du public et des transports en commun.